Reportage : Problématique consommation locale

“Nous devons acheter de vivre africain, c’est la seule façon de vivre libre et de vivre digne” disait Sankara.
A notre tour nous disons que nous devons acheter et consommer nigérien, c’est la seule façon de rendre encore plus notre pays riche et prospère.
En effet, depuis des décennies, le Niger grâce à ses incroyables génies talentueux n’a cessé de mettre à la disposition des consommateurs des produits de très hautes qualités dans de nombreux domaines.
En guise d’exemple, l’on peut énumérer entre autres des produits issus de notre artisanat ou vous avez une variété d’objets conçus ingénieusement par nos artisans, réputés même au plan international grace aux différents chef-d’œuvres exposés à certaines occasions.
Les produits agroalimentaires transformés par nos vaillantes femmes ne sont pas aussi à oublier,des produits à base de céréales, de viande,de lait et de plusieurs autres matières premières.
Malheureusement, ces femmes sont obligées d’attendre et de circuler d’une foire à une autre pour exposer,faire connaitre leur savoir faire et vendre leurs produits.

Ce n’est pas tout, il faut noter aussi la mode, d’où la couture et le stylisme qui sont désormais des options où nombreux de nos jeunes connaissent un succès éclatant.
Aussi, sur le plan cinématographique, le Niger n’est en marge puisse que beaucoup de nos cinéastes ont produit des films qui ont remporté plusieurs prix à l’étranger.
Il faut noter également que sur le plan musical, le Niger est une véritable source d’inspiration, d’artistes, auteurs et compositeurs de belles chansons. Avec une gamme de genres musicaux provenant de notre propre culture, nous n’avons rien à envier aux autres pays.
Ce sont là quelques exemples des très riches productions du Niger.

Maintenant la question est de savoir pourquoi le nigérien aime-t-il tant jeter son dévolu sur tout ce qui est importé en matière de consommation.
Les réponses à cette vont certes varier d’un individu à un autre, mais les personnes qui s’adonnent à ce genre de comportement doivent se rappeler qu’à chaque fois qu’ils le font,ils enrichissent les pays étrangers aux dépens du Niger.
Pourquoi donc cet acharnement sur les produits étrangers au lieu de promouvoir nos produits?
Aujourd’hui nos centres de soins sont remplis de souffrants atteints de plusieurs types de maladies parce-que peut être ils ont fait de la consommation des aliments importés leur quotidien.
L’histoire a finalement donné raison aujourd’hui à certains pays qui ont insisté et mis en place des politiques éclairées sur la consommation locale et ont réussi à renverser la tendance.
C’est l’un des objectifs poursuivi aujourd’hui par les autorités à travers d’importantes initiatives comme la foire du sahel,la foire “made in Niger” ou encore d’autres actions visant à réduire les importations.
Les nigériens hommes femmes et adolescents de toute catégorie socioprofessionnelle sont interpelés à travers ce constat.
Nous ne devons plus accepter de cautionner cette pratique qui contribue à ruiner notre économie.
Aussi, le ministère de la renaissance culturelle doit redoubler ses efforts de sensibilisation afin de changer la mentalité de ceux qui sont encore réticents.
Au ministère de l’enseignement primaire, d’introduire dans le programme scolaire les notions de patriotisme à travers la consommation locale.
Enfin, aux parents d’inculquer à leurs progénitures dès le bas âge l’amour de notre cher pays, les valeurs de la citoyenneté responsable et du civisme.

En somme, qu’on soit de l’Est,de l’Ouest, du Nord ou du Sud du Niger,il est impératif pour nous de valoriser les produits “made in Niger” afin de contribuer efficacement au développement de notre économie, mais aussi pour encourager ces infatigables producteurs qui cherchent à conquérir et satisfaire la clientèle.

Laouali Moutari MAINASSARA