Le ministre-conseiller à la Présidence de la République, Directeur Général de l’Agence nationale de l’économie des conférences a effectué, au cours de la semaine dernière, une visite de travail de soixante-douze heures à Paris, en France.

Le ministre Mohamed Saidil Moctar était à la tête d’une délégation comprenant notamment, la Secrétaire générale par intérim de la Commission nationale de la Francophonie, Mme Sidikou Ramatou, le Commissaire divisionnaire de Police Abdel Salam Mamane, directeur général de la Police de la Communauté Urbaine de Niamey et de M. Omar Tiello, Directeur de la communication de l’agence.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre des préparatifs du cinquantenaire de la Francophonie. C’est Niamey, (notre capitale et là où est née l’ACCT, l’ancêtre de l’OIF) qui a été choisie par les pays membres pour abriter ces festivités commémoratives. Ce qui est un honneur rendu au Niger. Un honneur et une reconnaissance, il est évident, à notre pays, désormais berceau de la francophonie, qui a aussi démontré dans un passé récent, sa solide expérience de l’organisation des rencontres internationales, au plus haut niveau, avec la magistrale réussite du dernier sommet de l’Union Africaine. C’est fort et riche de cet acquis mémorable que le ministre a présenté, devant les ambassadeurs des pays membres de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), le projet (intitulé, le Niger reçoit la Francophonie) des festivités commémoratives prévues pour se tenir du 12 au 20 mars 2020.

Un programme très riche comportant un forum des chefs d’Etat ou de gouvernement, des expositions photos et de bandes dessinées, des vernissages, des inaugurations, des conférences débats, des Side-event (évènements parallèles), d’un marathon, des soirées littéraires ; un programme riche et varié, apprécié par l’ensemble de l’assistance, suite à l’exposé clair et détaillé du ministre-conseiller Saidil.

Les diplomates ont été rassurés de la réussite annoncée de cet anniversaire, tout comme ils l’ont été, relativement aux importantes mesures de sécurité, décidées par le gouvernement, pour entourer la bonne tenue des manifestations et le séjour des 655 invités ; mesures clairement énoncées, à la satisfaction générale, par le commissaire divisionnaire Abdel Salam Mamane.

Au cours des débriefings qui ont suivi la rencontre, le ministre Saidil a remercié l’ambassadeur Ado Elh. Abou qui a su mobiliser ses collègues ambassadeurs pour cette rencontre. Ceux-ci ont, en effet, répondu présents et très nombreux à cette réunion d’échanges.

Cet élan de mobilisation doit se répercuter, comme l’a souhaité la délégation nigérienne, sur l’ensemble des Etats membres pour une participation massive à cet anniversaire unique. Et au regard des annonces et intérêts manifestés par l’assistance, tous les espoirs sont permis, quant à une participation record au rendez festif de la francophonie à Niamey.

Notez qu’au terme de ses rencontres et réunions avec les responsables de l’organisation, la délégation nigérienne a rendu une visite de courtoisie à la secrétaire générale de l’OIF.

Moussa Hamani A/P, Ambassade du Niger en France

26 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/